Parce que les gestionnaires aussi ont besoin de s’entraider

Parce que les gestionnaires aussi ont besoin de s’entraider - Officevibe Cafe

Entre performance et gestion de l’équipe, les gestionnaires ont rarement l’occasion d’échanger sur leur vécu. « Ils sont souvent seuls face à leurs défis quotidiens » fait remarquer Virginie Lehmann, développeuse de communauté au sein d’Officevibe. C’est dans cette optique que chez GSoft, on a fait le pari de la communauté : bienvenue au Officevibe Café, un espace virtuel où les gestionnaires pourront s’entraider.

« On veut permettre aux gestionnaires de créer des relations entre eux, pour s’entraider »

Officevibe Café, c’est une extension d’Officevibe, une des solutions technologiques qu’on a développées chez GSoft, et qui permet de sonder les équipes de travail. « La mission d’Officevibe est de rendre le travail plus humain, tout en outillant les gestionnaires pour qu’ils puissent mieux accompagner leurs équipes », rappelle Virginie. Or, les gestionnaires ont parfois besoin d’échanger entre eux et de faire le point, pour partager leurs questionnements, leurs expériences positives, ou négatives.

Vers une communauté d’entraide

Lancé en version bêta en mars 2019, Officevibe Café est en fait un forum, accessible à tous. Car, même si seuls les gestionnaires qui utilisent Officevibe peuvent créer des discussions et échanger, tout le monde peut aller y lire le contenu, et ce, gratuitement. Ce format a été adopté à la demande des utilisateurs puisqu’il permet de chercher facilement de l’information. Mais, au-delà de sa forme classique, cette plateforme est un espace où les gestionnaires peuvent se permettre d’être vulnérables et tisser des relations : « On veut permettre aux gestionnaires de créer des relations entre eux, pour s’entraider », explique Virginie Lehmann.

Cette dernière espère qu’une version 1.0 du « Café » sera lancée d’ici la fin de 2019, et que celle-ci s’intègrera à Officevibe. Ainsi, un gestionnaire utilisant l’outil de sondage et découvrant que la motivation de ses employés n’est pas au mieux pourrait aisément naviguer vers le forum pour y découvrir les expériences d’autres décideurs.

En somme, le but est d’avoir un impact fort auprès des gestionnaires, et qu’ils se sentent réellement concernés par le contenu généré par leurs pairs. En effet, plusieurs études ont souligné que la plupart des gens sont davantage influencés par les recommandations de leur entourage et leurs amis que par des publicités. Le professeur de marketing Philip Kotler a d’ailleurs élaboré une théorie sur le fait que l’être humain était aujourd’hui influencé dans ses décisions par « le facteur F » : Family, Friends, Fans et Followers (la famille, les amis, les admirateurs et les adeptes).

Parce qu’Internet a toujours servi à créer des communautés

Avec Officevibe Café, la technologie entre en scène pour permettre le partage de contenu pertinent et sa démocratisation : articles, vidéo, balados, opinions sur les problèmes courants des gestionnaires, entre autres. Ces derniers peuvent ainsi échanger sur des questions parfois délicates, comme la discrimination au travail ou encore les relations conflictuelles entre collègues. Sur le forum, de nombreux sujets sont abordés de façon sincère. Et les gestionnaires peuvent ainsi participer à des discussions parfois compliquées à avoir dans un contexte de travail traditionnel, comme leurs propres évolutions de carrière ou leur performance.

Derrière cette intention d’offrir un espace d’échange se trouve la réponse à un besoin profond, celui de faire partie d’une communauté. Partout dans le monde, la communauté est une partie fondamentale de nos vies : la famille, le travail, les loisirs, etc. L’être humain cherche toujours à se rassembler autour d’intérêts et de points communs. Ce n’est pas par hasard que les balbutiements d’Internet ont rapidement vu apparaître des communautés virtuelles. L’omniprésence des médias sociaux confirme aujourd’hui ce réflexe fondamental. En effet, ces « réseaux » sont en réalité des communautés créant du contenu autour d’intérêts partagés.

Cultiver les relations humaines

Avec Officevibe Café, on n’a pas la prétention de bâtir une communauté de toutes pièces. « La communauté se crée de façon organique », explique Virginie « Par contre, nous voulons concevoir l’environnement idéal et être des facilitateurs, pour cultiver les échanges ». Cette plateforme est également un espace évolutif selon les besoins des utilisateurs. Ainsi, en parallèle du forum, on teste d’autres voies, comme la messagerie instantanée dans une chaîne sur Slack, pour une meilleure réactivité et une utilisation plus facile sur les appareils mobiles. « Nous essayons de trouver un moyen de s’intégrer à la routine des gens », souligne Virginie.

« Notre finalité est de trouver le projet optimal pour l’utilisateur », affirme la développeuse de communauté. Une autre hypothèse à tester reste celle que la plateforme virtuelle serait un ancrage à des rencontres en face à face. Les échanges fondamentaux pourraient se faire en personne, à travers, par exemple, l’organisation de sessions thématiques sur différents sujets (intelligence émotionnelle, etc.), ce qui aiderait à bâtir une communauté et un sentiment d’appartenance transférable en ligne. « Dans ce que j’ai expérimenté, le rapport physique crée une dimension qui doit être prise en compte, sinon on perd quelque chose », estime Virginie.

Communauté, c’est donc ça le mot d’ordre. Plus que jamais, les gestionnaires d’équipes ont besoin de coopérer pour être en mesure d’accomplir leurs missions. Et chez GSoft, bien que la technologie soit un facilitateur indéniable, l’humain restera toujours au cœur de la solution. Avec Officevibe Café, c’est promesse tenue : une plateforme numérique pour faciliter les échanges humains entre gestionnaires.

Virginie Lehmann

Virginie Lehmann

Mon inspiration et mon énergie, je les trouve dans mes échanges avec les gens. Selon moi, on s’enrichit au contact des autres, en apprenant de leurs expériences de vie, de nos différences. N’ayant pas peur des défis, je sais que je peux faire une différence, que ce soit grâce à un poste stratégique ou bien en créant ma propre entreprise. En bout de ligne, j’aspire à avoir le plus d’impact possible sur notre société et sur notre réalité.

Plus de Tech x Humains

Explorez notre futur du travail

Reconnaitre le rôle central des émotions

Recrutement: reconnaitre le rôle central des émotions

Entrevue avec Florian PradonPlongez
L'intelligence artificielle au service des travailleurs - GSoft

L'intelligence artificielle au service des travailleurs

Entrevue avec Étienne Labrie-DionPlongez
L’innovation est un défi humain avant tout

L’innovation est un défi humain avant tout

Entrevue avec Guillaume ChalifouxPlongez
Growth

Évoluer en tant qu'être humain au travail, grâce au travail

Entrevue avec Valérie Gobeil & Cyril BoisardPlongez
l’intelligence est collective

Chez GSoft, l’intelligence est collective

Entrevue avec Mathieu HétuPlongez
l'intelligence est collective

B Corp: définir autrement le succès en affaires

Entrevue avec Catherine Salvail & Catherine Ouellet-DupuisPlongez