Culture d’entreprise : redonner le pouvoir aux employés

16 septembre 2019 5 min. |

gsoft-blog-CULTURE-hero-201909-1840x1040

Partager
cet article

Author

Remettre la culture d'entreprise entre les mains des employés, c'est le mandat ambitieux qui occupe les journées de Janie Poirier, responsable des événements internes de GSoft. Un travail d'équilibriste qui consiste à créer les conditions gagnantes pour stimuler les initiatives de chacun, sans pour autant copier les tendances des grands de la Silicon Valley. « On préfère remettre la culture entre les mains de nos joueurs internes, celles et ceux qui nous permettent d’innover », précise-t-elle. Sachant qu'une culture d'entreprise vivante, c'est bon pour les affaires, Janie et son équipe ont tout le soutien qu'il faut pour mettre en œuvre ses idées innovantes.

Un environnement propice à la proactivité

Des actions concrètes peuvent être instaurées pour permettre aux employés de s’approprier la culture d’une organisation. Par exemple, en collaboration avec son équipe, Janie a mis en place une boîte à outils accessible en quelques clics, où les employés de GSoft peuvent créer leurs propres événements. « Il faut que l'activité soit alignée sur les valeurs de GSoft et rassemble les employés », précise Janie. Il est ainsi possible d’organiser des événements de programmation, des soirées trivias ou une conférence sur le design au sein même des bureaux. Également, les employés sont encouragés à faire preuve d’initiative quand le temps est venu de partager des apprentissages ou de soumettre des idées. Par exemple, chacun est libre d’organiser des dîners-conférences, souvent instaurés au retour de conférences ou de formations. La participation des autres employés est facultative, mais cette tradition permet de créer des communautés de pratiques entre les différentes unités.

Dans cette même lignée, d’autres événements récents ont vu le jour, lancés par le département Culture et organisation. « Cette année, par exemple, a eu lieu le pop-up GSoft », rappelle Janie, un événement qui permettait à tous les employés volontaires de donner un atelier en lien direct ou indirect avec leur travail. Les participants ont pu partager avec leurs collègues certaines notions directement reliées à la conception de produits logiciels, et d'autres axées sur le leadership, la communication, la conception créative ou le marketing numérique. Cet événement a eu un grand effet fédérateur, car près de 15 % des employés ont choisi de partager leurs connaissances avec le reste de l’entreprise!

"Il faut que l'activité soit alignée sur les valeurs de GSoft et rassemble les employés!"

Rester à l’écoute

Et puis, à mesure que l’entreprise grandit, les besoins changent. Il y a treize ans, GSoft était une jeune start-up fondée par trois amis. Cette culture de camaraderie est encore présente aujourd’hui, mais évolue pour laisser place à tous les nouveaux employés. Le voyage annuel n’a, par exemple, plus lieu, puisque la moyenne d’âge des employés a augmenté, et leurs besoins ont changé. L’objectif de fédérer est toujours là, mais la façon de faire a évolué. Beaucoup des événements organisés permettent désormais d’inclure les familles des employés, et se passent pendant la journée à Montréal.

« Les BBQ, le Noël des enfants, c'est dans notre ADN, explique Janie. Ces événements sont très attendus, puisqu'on y découvre les familles de chacun, on y voit nos collègues sous un autre jour. Mais en même temps, on s’ajuste chaque année. Par exemple, à Noël, certains employés ont souligné leur désir d'éviter la surconsommation. Nous avons donc demandé aux parents d’apporter des jouets usagés de la maison pour qu’on puisse les offrir à un centre d’aide de Montréal. Cette initiative a eu un succès fou! On ne tient rien pour acquis, on observe les taux de participation, on analyse les sondages et on s’adapte chaque année. »

Et concrètement, pourquoi ça fonctionne?

Le retour sur investissement pour les organisations qui investissent dans leur culture peut être très grand. Selon un sondage Gallup Workplace (2017) (en anglais seulement), les entreprises où les employés sont très engagés voient leur taux de roulement diminuer de 24 à 59 %, selon l'industrie. De plus, les unités opérationnelles très engagées obtiennent une augmentation de 10 % de la satisfaction de la clientèle et une augmentation de 20 % des ventes. Enfin, les comportements d'unités opérationnelles très engagées se traduisent par une rentabilité accrue de 21 %. D’où l’importance d’investir dans sa culture d’entreprise.

Mais qu’est-ce qu’une culture d’entreprise efficace? The Great Place To Work Institute nous apporte une partie de la réponse (en anglais seulement), en énumérant les pratiques communes aux entreprises qui voient leurs revenus croitre plus que les autres à long terme. Ce qu’elles ont en commun?

  • Elles investissent massivement dans le bien-être de leurs employés;
  • Elles offrent des opportunités d’évolution de carrière;
  • Elles communiquent clairement leur mission;
  • Elles revoient leurs pratiques au fil du temps.

Une culture d’entreprise est donc forte et durable lorsqu'elle est remise entre les mains de ses employés. À mesure que ces derniers évoluent, l’entreprise change, et la culture s’adapte. « Il ne faut rien tenir pour acquis, et rester constamment à l’écoute des besoins internes », conclut Janie. Chaque organisation doit donc trouver ses façons de faire pour soutenir sa culture et sa vision, et être prête à remettre en question ses pratiques au fur et à mesure qu’elle évolue.

Partager cet article

Partager ceci

Curieux de rejoindre nos équipes de développement ?