Améliorer un produit : on a discuté avec Gibson Biddle, ex VP produits de Netflix

4 février 2020 5 min. |

dscf1382-1

Partager
cet article

Author

Parce que vous concevez des produits, vous savez que vous êtes censé tomber amoureux du problème, pas de la solution. Mais comment? Et vous savez que vous êtes censé garder les choses simples. Mais pourquoi est-ce si difficile? Lorsque nous avons accueilli l'ancien vice-président des produits de Netflix, Gibson Biddle, pour une série d'événements, dont un atelier avec nos spécialistes de produits de ShareGate, Officevibe et du GLab, Gabriel Gohier-Roy s'est assis avec lui pour discuter de produits. Voici de quoi ils ont parlé.

Et si Netflix avait cessé d'évoluer il y a 10 ans?

D'après Gibson, votre produit n'est jamais vraiment achevé. Le travail d'un spécialiste en développement de produits est de continuer à améliorer les choses parce qu'au bout du compte, vos utilisateurs sont intrinsèquement insatisfaits. Pour illustrer à quel point cela est crucial, « imaginez si Netflix avait cessé de s'améliorer il y a 5 ou 10 ans. La compagnie serait morte! », dit-il. Afin de construire une entreprise de produits et une marque qui continuera à évoluer, vous ne pouvez jamais être satisfait de l'état actuel du produit. « Et vous devez développer des avantages à long terme, difficiles à copier », souligne Gibson Biddle.

Afin de tirer le meilleur parti de I'entrevue de Gab avec Gibson, regardez cette vidéo:

Conserver les avantages difficiles à copier

Quand faut couper, faut couper...

Parce qu'à GSoft nous nous efforçons de créer des produits simples, Gabriel a demandé à Gibson : « Pourquoi est-il difficile de garder les choses simples? » Et lui de répondre : « En tant que créateurs, on aime faire des choses, mais on n'aime pas les tuer ou les couper. Mais c'est important, couper ». Même si vous aimez la solution que vous avez trouvée, vous savez que vous devrez vous en débarrasser si elle ne plaît pas à votre client.

Mais là encore, l'invention exige des tonnes d'expérimentation et beaucoup de discipline. Le problème est le suivant :

Si vous poussez la simplicité et la facilité d'utilisation jusqu'au bout, vous risquez de ne pas prendre assez de risques, de ne pas essayer assez de choses. Il y a beaucoup de tension dans la création de produits.

... mais pas dans les avantages difficiles à copier

Selon Gibson, l'une des façons de trouver la volonté de couper dans ce que vous avez fait est de se concentrer de façon maniaque sur certaines choses qui comptent réellement. « Et si je résume vraiment, il n'y a que quatre choses difficiles à copier en produit logiciel. » Les voici :

  1. Une économie d'échelle, lorsque vous avez du succès;
  2. L’effet de réseau;
  3. Une technologie unique ou un corpus de travail difficile à maîtriser (pour Netflix, c'est la personnalisation);
  4. Votre marque et la confiance de vos consommateurs.

Si vous parvenez à trouver un moyen de faire de l'argent, vous pourrez alors réinvestir davantage dans la création de produits de plus en plus performants pour vos clients à l'avenir. Par exemple, Netflix s’est concentrée ces trois ou quatre dernières années sur le contenu original parce que l’entreprise bénéficie d’une énorme économie d'échelle grâce à ses 160 millions d’abonnés. Elle est capable d'investir plus que beaucoup de concurrents dans ce domaine particulier. Gibson poursuit : « Et puis ce qui est beau, c'est qu'ils sont toujours concentrés sur ce qui sera leur avantage difficile à copier dans cinq ans. Et je pense que c'est pour ça qu'on voit naître des expériences comme Bandersnatch, des histoires interactives ou des trucs comme ça. »

Trois astuces pour une stratégie produit magique

Pour Gibson Biddle, la stratégie produit est un état d'esprit. En voici la recette :

Créez la liste des choses qui font plaisir aux utilisateurs, pensez aux éléments de cette liste qui créent des avantages durables difficiles à copier, puis reconnaissez que vous devrez toujours tester de nouvelles façons de gagner de l'argent.

Heureusement, il existe de nombreuses façons de résoudre les problèmes et de satisfaire les clients, que ce soit en mode SaaS pour cultiver le potentiel des organisations comme GSoft ou sur d'autres marchés. Cependant, les grandes stratégies de développement de produits ne changent pas, et l’une d’entre elles consiste à rester en mouvement. On va donc continuer à travailler sur nos produits !

Partager cet article

Partager ceci

Curieux de rejoindre nos équipes de développement ?