Connexions humaines (et Internet) à Sayulita

4 min
Connexions humaines (et Internet) à Sayulita

En quelques mots.

Qui a dit que le travail à distance et la performance ne faisaient pas bon ménage? Ici, on ne parle pas seulement de travailler au bureau ou depuis son salon : ces employé-e-s de GSoft sont parti-e-s un peu partout autour du globe, une valise et leur ordinateur de travail en main. Voici leurs histoires!

Author :

GSoft

Chez GSoft, on a décidé d’être une compagnie distribuée. Ce que ça veut dire ? Ce n’est pas seulement d’avoir la liberté de travailler de nos bureaux ou de son salon: c’est aussi d’offrir la possibilité de le faire de presque partout dans le monde, 150 jours par année. Et voilà pourquoi ça marche.

Connexions humains (et Internet) à Sayulita

Marc est gestionnaire de l’équipe réussite client chez GSoft. Il y a 6 mois, il a décidé qu’il ne passerait pas l’hiver au Québec.

Marc : « Avec ma conjointe, on a sous-loué notre appartement à Montréal et on est partis vers le Mexique. Notre intention était vraiment de s’ancrer dans une ville et d’y faire notre “vie”: d’apprendre à connaître les gens, la culture, etc. Je ne parlerais même pas de voyage dans mon cas : j’ai carrément déménagé ailleurs, pour 6 mois. »

Tu es où exactement ? Dis-nous tout sur ton nouvel environnement de travail

Marc : « Je suis sur la côte ouest du Mexique, dans un village qui s’appelle Sayulita. On a loué un espace de coworking pour toute la durée du séjour. C’est un lieu qui s’est agrandi dans les 5 dernières années, mais pas ses infrastructures ! Parfois, la ville au complet perd le courant et travailler peut devenir difficile ! C’est une des réalités, mais on s’adapte. »

travail-distribué-gsoft

Que fais-tu quand ça se passe ?

Marc : « La plupart du temps, ça revient rapidement. Fiou ! Par contre, c’est arrivé une fois que la panne dure 2 heures. J’ai heureusement pu informer mon équipe et je suis allé me promener. On avait toujours des options B et C si jamais tout plantait, c’est pour ça qu’on a choisi le Mexique (ET aussi pour le surf et la plage 😉).

D’ailleurs, quelques personnes de chez GSoft sont aussi venues travailler dans le coin ! C’était vraiment le fun de travailler et d’échanger avec ses collègues dans un cadre complètement différent. »

connexions-humaines-équipe-gsoft

Tu as aussi eu une promotion, à distance. Félicitations !

Marc : « Merci, c’est quand même fou ! Justement, ça montre à quel point c’est faisable le travail à l’étranger, ou même le travail à distance tout court. Ma transition de gestionnaire de comptes à celui de l’équipe réussite client s’est faite ici, pendant que j’étais au Mexique. Tout le processus d’entrevues et de mobilité interne s’est super bien passé, incluant mon worksample, que j’ai pu faire dans une petite salle privée de l’espace de coworking ! »

Justement, comment ça se passe avec ton équipe à distance ?

Marc : « En ce qui concerne la performance de travail, la distance ne change absolument rien. Que je sois à Montréal, au Mexique ou dans les Cantons de l’Est, où je retourne bientôt, j’interagis avec mes collègues de la même façon (à part quand j’ai des coups de soleil et que je reçois quelques commentaires du genre “Ha ! Tu as passé une belle fin de semaine sur la plage !” 😉). Tous les membres de mon équipe sont aux quatre coins du Québec, et nous avons tous les outils à notre disposition pour travailler efficacement à distance.

Le plus difficile à remplacer, ce sont les connexions humaines. Certains de mes collègues sont devenus des ami-es, donc c’est capital de trouver des moments pour des interactions sociales en dehors du travail. On s’est trouvé des petits rituels : des ‘vindredis’, des pauses santé, ou même des compétitions assez endiablées de Codenames ! Tout ça se fait à distance et a un impact favorable sur la productivité, l’engagement et le moral de l’équipe. »

Un fait cocasse ou une anecdote à nous raconter ?

Marc : « Oh, j’en ai tellement ! Un jour j’étais dans un meeting quand même sérieux et, pendant que je parlais, un gars en chest et en maillot de bain est apparu dans le champ de vision de ma caméra en cherchant en vain une place où s’asseoir. Mes collègues ont dû m’arrêter en pleine explication en disant ‘’Marc, on est complètement distrait-es par ce qui se passe derrière toi, peux-tu recommencer ?’’ Évidemment, on sait maintenant que le travail à distance peut parfois donner lieu à des situations cocasses ! »

Quels apprentissages tiens-tu de tout ça (en dehors d’éviter les gars en bedaine pendant les rencontres sérieuses) ?

Marc : « La principale, c’est l’importance de prendre des décisions pour son bien-être. Le fait d’être ici me permet de me brancher à une culture, trouver des spots de yoga, connecter avec de nouvelles personnes. En gros, me créer un network qui m’a permis de changer mes perspectives et de m’ouvrir à cette nouvelle ère du télétravail. Tout cela a clairement eu un impact positif sur ma santé mentale.

Pour moi, le work-life balance est devenu une nécessité, quelque chose de non négociable. Ce ne sont pas toutes les compagnies qui proposent ça et je pense que GSoft a fait un super travail pour nous offrir cette flexibilité. J’en suis incroyablement reconnaissant et je fais tout mon possible pour que les gens qui veulent profiter du travail à distance aient une bonne expérience.

D’ailleurs, j’essaye d’encourager la flexibilité en tout temps dans mon équipe. Je crois que d’instaurer des petits gestes dans une journée peut avoir un impact énorme sur le bien-être et la productivité de tout le monde. Par exemple, j’insiste pour que mon équipe prenne quelques minutes pour quitter son poste de travail et faire totalement autre chose. Ça semble tout simple, mais ça aide à réellement se déconnecter. »

travail-distribué-gsoft

Un conseil à donner à une personne qui voudrait tester le remote ?

Marc : « De garder en tête que tout est possible dans cette nouvelle réalité de travail. J’en ai vu passer du monde dans l’espace de coworking : des familles avec 2-3 enfants aux couples en passant par les célibataires, etc. Tout le monde peut s’adapter ! Et aussi, un autre point essentiel : de bien planifier ses affaires et de s’assurer que le wifi est fiable, ou d’avoir des plans B à proximité ! »

connexions-humaines-travail-distribué-gsoft