Ce qu’on a retenu de Collision

Ce qu’on a retenu de Collision

Key Take away.

Le 20 juin dernier, on est arrivés à Collision, la plus grande conférence tech au Canada, avec un mot d’ordre en tête : apprentissage.

Author :

GSoft

Le 20 juin dernier, on est arrivés à Collision, la plus grande conférence tech au Canada, avec un mot d’ordre en tête : apprentissage. On voulait apprendre de nous (notre place dans l’industrie), mais aussi des autres (quoi de neuf en tech dans le reste du monde)? Voici ce qu’on a retenu.

Spoiler alert : nous n’avons pas été déçu-e-s.

L’expérience employé-e est (et restera) sur toutes les lèvres

On ne vous apprend rien de nouveau, mais la rétention des employé-es est LA priorité pour toutes les compagnies, et ce, dans tous les domaines. En effet, une partie de notre équipe s’est même retrouvé 12 h de plus que prévu à Toronto à la suite d’un vol annulé. Pas de problèmes techniques, mais simplement un manque de staff. « Il y a beaucoup d’intérêt pour l’expérience employé-e », constate Laurent St-Pierre, responsable des partenariats et alliances chez GSoft. Un sentiment partagé par Sandrine Lessard, de l’équipe de ventes : « Lorsque je mentionnais que nos produits pouvaient aider la rétention d’employé-e-s, les yeux des gens s’illuminaient d’espoir. C’est clairement un défi pour plusieurs. »

Ceci nous prouve que nous faisons la bonne chose : aider les entreprises à façonner la meilleure expérience de travail pour leurs talents. Même notre petit dernier, Softstart, a clairement sa place. « Ce que je retiens de Collision c’est qu’il y a un appétit énorme pour l’onboarding. Les RH sont au bout de leurs forces, ils ont besoin de nouveaux outils qui sont simples et adaptés au travail hybride » remarque Simon de Baene, CEO et co-fondateur de GSoft. Nos produits logiciels n’ont jamais eu autant de sens dans le monde du travail, et on est déterminé-e-s à continuer de faire grandir cet écosystème technologique.

Lorsque je mentionnais que nos produits pouvaient aider la rétention d’employé-e-s, les yeux des gens s’illuminaient d’espoir. C’est clairement un défi pour plusieurs.

Sandrine Lessard, représentante des ventes, GSoft

Prendre position, ça paye

Comment faire ressentir l’expérience GSoft dans le cadre d’un événement tech rempli de gros joueurs? C’est la question qu’on a gardé en tête quand on a dû penser à notre venue à Collision. On voulait affirmer ce qui a du sens pour nous, afficher les croyances qui ont menées à nos produits logiciels. On a beau avoir de grandes ambitions, on ne peut aller nulle part sans poser la base, à savoir bien outiller ses employé-e-s.

Nous avons poussé la réflexion plus loin, en offrant des livres qui ont inspiré certaines personnes de notre équipe à créer le meilleur de l’expérience employé-e. On nous en demande encore. 😅 Une des valeurs qui nous drive chez GSoft, c’est d’écouter pour mieux comprendre. Alors, nous nous sommes fait un point d’honneur à écouter chaque personne qui nous rendait visite afin de comprendre si nos produits logiciels pouvaient les aider. « Notre approche a été très appréciée des gens. Personne n’avait l’impression que nous étions là pour leur vendre quelque chose à tout prix », mentionne Émie Ratté, directrice artistique. Michael Noiseux, directeur du développement des affaires, le confirme : « Ce que j’admire de notre équipe, c’est qu’elle est à l’écoute et sensible à ceux et celles qui viennent nous parler. Je pense que ça fait toute la différence. Certaines personnes ne se rappelleront peut-être pas exactement ce qu’on fait, mais ils ou elles se rappelleront qu’on est là pour les aider. »

« Stay hungry. Stay foolish. »

Bon, une compagnie de tech qui cite Steve Jobs, ce n’est pas vraiment original. Mais cette citation demeure encore le grand message au sein de la tech et de la conférence Collision 2022. Tout avance vite et, pour rester d’actualité, il faut rester à l’affût. Pas le choix d’au moins s’intéresser à la cryptomonnaie, au metaverse, à la RV, aux avancées des médias sociaux, et à tout le reste. Même s’ils semblent sonner comme des buzz words tellement ils sont utilisés, ces termes sont maintenant la réalité. La plupart des conférences portaient de près ou de loin sur ces sujets. Les inévitables cas de Blockbuster VS Netflix étaient sans cesse mentionnés. Qu’importe votre département (marketing, ventes, TI), il faut être au courant de ce qui se trame. Par exemple, saviez-vous que la technologie utilisée dans Ready Player One, le film de Steven Spielberg sorti en 2018, était bien réelle? Et qu’elle n’est pas si loin d’entrer sur le marché? Nous, on ne le savait pas, mais ça nous donne bien des idées pour l’année prochaine.

À vous de jouer!

(Pssst, on recrute!)